top of page

Paseos semanales de los viernes

Vendredi 17 mai

Nous étions 11 au départ du parking de Dammartin sur Tigeaux. Nous quittons ce parking par le terrain de foot (au passage, Jacques sauve la vie à un orvet promis à une mort certaine, voir photo dans whatsapp), nous arrivons dans la rue principale, et tournons à droite vers le château d’eau. Là, nous suivons la route sur 250 m, et prenons en face, un GR qui descend vers le Grand Morin. Nous franchissons la rivière, aux eaux un peu boueuses, au moulin de Prémol, et prenons, à droite, le GR qui nous conduit au petit Lud, et continue jusqu’à Guérard. Nous poursuivons sur le GR, et après une « grimpette » sympathique, nous arrivons à Rouilly le haut. Nous descendons, franchissons une petite route, et trouvons le GR du Pays des Morins qui traverse les Cent Six Vingts Arpents (essayez d’écrire ça en chiffres ???), et nous arrivons à la Celle sur Morin, mais la Celle en Bas. Bien sur, ça ne surprendra personne, nous devons gagner la Celle en Haut. Là, ça se corse, car habituellement, au bout du village nous trouvions un chemin agricole qui nous conduisait tout droit à la Butte aux Bergers, à 250m du château d’eau de Dammartin, après avoir franchi la voie ferrée par un pont. Mais… ce pont, vieux de plus de 100 ans était en démolition, et le chemin était interdit. Donc changement de programme, nous empruntons la route qui traverse Genevray, nous passons sous la voie ferrée, et ressortons au niveau de Premol, sur la route Dammartin-Guérard. Là, il nous restait encore 2 petits km pour rallier les voitures. Une belle rando, par beau temps, et des chemins corrects, mais un peu plus longue que d’habitude du fait de la déviation. Ma ficelle à rôti indiquait 13,750 km et les GPS 14,200 km (mais tout le monde sait que les GPS çà n’est pas fiable à 100 %, alors que ma ficelle…).

Alain Aigouy

Vendredi 10 mai

Nous étions 13 au départ du parking du château de Rentilly. Nous quittons le parc par la grille d’Honneur, et descendons la grande allée sur 500 m avant de tourner à droite, vers l’étang de la Loy que nous contournons (nous le contournons tellement que nous en faisons le tour complet). Nous reprenons le chemin normal qui suit le ru de la Broce, nous passons devant le moulin Russon, et poursuivons jusqu’à la voie ferrée. Après un tour au vignoble, nous gagnons l’étang de la Broce, puis longeons la voie du RER, et regagnons le parc du château par la grille Noire. Une rando d’une dizaine de kilomètres, par un grand soleil qui nous a incité à rechercher l’ombre et des chemins en bon état.

Alain Aigouy

Vendredi 3 mai

Nous étions 15 au départ du parking de la croix de Tigeaux, dans la fForêt domaniale de Crécy. Nous prenons d’abord la route Eugénie, puis tournons à droite, jusqu’à la maison forestière de la Belle Idée. Nous franchissons la N 36, et prenons le chemin de desserte agricole qui passe devant le ball-trap, et se dirige vers Voulangis. Nous tournons à gauche, passons près de la propriété des Dâmes de Chelles, et rejoignons une petite route qui remonte, à gauche sur 600 m. Là, un chemin agricole nous ramène au ball-trap, et à la N 36, que nous re-franchissons. Nous suivons alors la route du Lys, jusqu’à la route des Poulains, qui nous ramène aux voitures. Une rando de 11 km, par des chemins en majorité praticables, et par une bonne météo, malgré une mini averse pendant 20 minutes. Comme l’époque du muguet était dépassée, nous n’en avons pas cherché.

Alain Aigouy

Vendredi 26 avril

Nous étions 15 au départ du parking près de l’ancienne gare de Chaumes en Brie. Nous nous dirigeons d’abord vers l’ étang du Vivier, où nous trouvons le GR 1, que nous suivons sur environ 1 km 500, en empruntant la D 144a. Nous tournons à droite vers le château du Vivier, qui rappelle des souvenirs de folles soirées à certains membres du groupe. Nous traversons le bois du Roi, nous longeons le haras, et poursuivons jusqu’à Arcy. Après un petit tour dans le village, nous trouvons le GR qui nous ramène sur le chemin des Roses, et le parking. Une petite rando de 10 à 11 km selon les GPS, et 10 km 500 selon ma ficelle à rôti, par des sentiers à travers bois, et une bonne météo, un peu chaude, mais il y avait de l’ombre pour se rafraîchir.

Bienvenue au « petit nouveau » Jean-Jacques.

Alain Aigouy